Navigation – Plan du site
Bruno Baronnet

Galván, Luz Elena (coord.) Diccionario de historia de la educación en México, CD, México, CONACYT/CIESAS/DGSCAUNAM, 2002.

07/02/2005

Autour d’un support novateur et facile à utiliser, l’historienne de l’éducation mexicaine Luz Elena Galván a réuni une trentaine de ses collègues provenant de diverses institutions de recherche universitaire afin d’élaborer un dictionnaire original couvrant aussi bien l’époque coloniale que le Mexique indépendant. L’ambition remarquable du projet tenait à doter les écoles normales d’une base de données en histoire de l’éducation au Mexique sous forme de CD-ROM. Or, le dictionnaire est dorénavant utilisable en ligne sur le serveur de l’UNAM http://biblioweb.dgsca.unam.mx/diccionario/ , offrant aux visiteurs un ensemble d’articles illustrés de spécialistes reconnus sur des thèmes aussi variés que l’éducation franciscaine sous la colonie, la presse pédagogique au XIXème siècle, la récente décentralisation du système éducatif mexicain, ou encore différents aspects de l’enseignement, qu’il soit maternel, indigène, technique, privé ou supérieur. Cet ouvrage collectif et interactif, issu d’un travail historiographique conséquent (Luz Elena Galván y Susana Quintanilla, Historiografía de la Educación. Estado de conocimiento. México, SEP/CONACYT, 1993.), balaye l’ensemble de la connaissance actuelle disponible sur des thèmes largement étudiés depuis un demi-siècle, et représente l'une des premières tentatives de concevoir une histoire de l’éducation au Mexique capable de rendre compte de questions aussi diverses sur une échelle de temps si étendue. Notons que les articles sont à la base d’un répertoire détaillé de termes récurrents dans ce domaine, d’une bibliographie commentée et de nombreuses biographies de pédagogues et d’historiens de l’éducation. Enfin, Teresa Carbó (CIESAS) s’est chargée de construire une approche inattendue de la lecture de peintures et de photographies qui illustrent les articles, en commentant à travers une analyse sémiotique les documents d’archive visuelle des deux derniers siècles qui ont vu s’asseoir des millions de jeunes mexicains sur les bancs d’école.

Haut de page