Navigation – Plan du site
Batallas en el cielo
Alessandra Russo

Le christ mort et la fille au chapeau rouge

Deux images fixes de Batalla en el cielo
[03/02/2006]

Texte intégral

1Il ne s’agit peut-être pas des moments les plus frappants de Batalla en el Cielo, film dont l’enjeu principal semble celui de nous étonner avec du jamais vu. Et pourtant, les close-up du tableau accroché sur le lit de Marcos et de sa femme (Le Christ mort de Antonello da Messina)1 et du portrait qui décore la « Boutique » de Ana (La jeune fille au chapeau rouge de Vermeer)2 pour revenir, à la fin de l’histoire, sur le seuil de la maison de son petit ami, jouent un rôle paradigmatique dans le déroulement de l’intrigue et dans sa réalisation.

2Marcos et Ana — vies mexicaines qu’en principe tout sépare (l’âge, les racines, les corps, le milieu social, la hiérarchie, les modes de vie) — détournent ensemble les sentiers des clivages.  Une histoire d’amour ? Sans doute. Mais surtout une histoire tout court, absurde et impossible, au moins selon certains standards sociaux. Les deux héros sont à la fois irrémédiablement distants et sincèrement proches, opposés et complémentaires. Surtout, ils sont deux Corps, filmés dans toute leur matière, leur poids, leur désir. Toutefois, la pureté nécessaire à une société de caste ne permet pas de passages et toute la relation se joue dans une atmosphère de secret qui ne fait que rendre encore plus exaspérantes les distances et les tensions. Ça va inévitablement exploser. Avant l’explosion, voici une intrigue qui se tient, comme il peut, dans l’effort de rapprocher deux êtres, deux corps, deux vies. Voilà pourquoi les portraits décalés de Ana et Marcos en Christ mort et Fille au chapeau rouge stigmatisent si bien les assonances d’une matière (la chair, ou la peinture) et donnent à voir, par un glissement continu entre fiction et fixation, deux images qui ne s’étaient jamais affrontées comme ça, avant Batalla en el Cielo.

Haut de page

Notes

1Fig. 1. Antonello da Messina, Le Christ mort, 1475-78, huile sur bois, 74 x 51 cm, Museo del Prado, Madrid http://www.wga.hu/frames-e.html?/html/a/antonell/
2Fig. 2. Jan Vermeer La jeune fille au chapeau rouge, huile sur bois, 23.2 x 18.1 cm. Washington, National Gallery of Art http://perso.wanadoo.fr/yann.franqueville/Vermeer/Francais/la_fille_au_chapeau_rouge.htm
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alessandra Russo, « Le christ mort et la fille au chapeau rouge », Nuevo Mundo Mundos Nuevos [En ligne], Images en mouvement, 2006, mis en ligne le 03 février 2006, consulté le 30 mars 2017. URL : http://nuevomundo.revues.org/1582

Haut de page

Auteur

Alessandra Russo

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Nuevo mundo mundos nuevos est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page