Navigation – Plan du site

El día de muertos en París

En coordination avec l'exposition “Le jour des morts au Mexique” 30 octobre - 8 novembre 2009, Paris, Association pour l’Estampe et l’Art Populaire. Textes de Nathalie Ragot, Raúl Velasco et Kristin Meller
[30/09/2009]

Résumé

México, iconografía, mestizaje, religiosidad, sincretismo

Haut de page

Texte intégral

1« Para el habitante de Nueva York, París o Londres, la muerte es la palabra que jamás se pronuncia porque quema los labios. El mexicano, en cambio, la frecuenta, la burla, la acaricia, duerme con ella, la festeja, es uno de sus juguetes favoritos y su amor más permanente » (Octavio Paz, El laberinto de la soledad, Madrid, FCE, 1998 (México, FCE, 1981), p. 26)

2La prolifération des calaveras dans l’art populaire mexicain est un fardeau hilarant arrivé de la vieille Europe depuis belle lurette. Tout le monde meurt au Mexique. Bien avant même leur décès véritable on annonce, avec tambours et trompettes la disparition inéluctable des humbles et des puissants. En France de nos jours, beauté, jeunesse, bonne mine, fesses luisantes et seins rebondis ont remplacé les squelettes partout où l’œil se pose ; personne ne meurt plus (…)

3Pour visiter l’exposition, cliquer ici / Para visitar la exposición, clicar aquí / To visit the exhibition, click here   :

4http://nuevomundo.revues.org/​optika/​12/​

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« El día de muertos en París », Nuevo Mundo Mundos Nuevos [En ligne], Expositions virtuelles, 2009, mis en ligne le 30 septembre 2009, consulté le 28 mai 2017. URL : http://nuevomundo.revues.org/57065

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Nuevo mundo mundos nuevos est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page